Forum réservé au plus de 12 ans, pouvant contenir des scènes à caractère érotique ainsi qu'un contenu pouvant choquer les âmes sensibles.<br>Forum optimisé pour Firefox ou Google Chrome, non conçu pour Internet Explorer.
 

Partagez|
Kal-el Derkel [TERMINÉ]
avatar
Kal-el Derkel
Date d'inscription : 27/02/2011
Messages : 33
Sexe : Masculin
Age : 25
MessageSujet: Kal-el Derkel [TERMINÉ] Lun 26 Mar - 6:11


TERMINÉ

La présentation de Kal-el est terminé, même si la fin fut faite en «vrak». Puissiez-vous aimez son histoire, car personnellement, moi je l'aime.

Que les critiques fusent, car j'en veux pour pouvoir m'améliorer.

Kal-el
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kal-el Derkel
Date d'inscription : 27/02/2011
Messages : 33
Sexe : Masculin
Age : 25
MessageSujet: Re: Kal-el Derkel [TERMINÉ] Lun 26 Mar - 6:12






Chapitre I
Cathar est l'une des plus grandes planètes de son système, Quelii. Pavée de savanes aussi vastes que s'étend l’horizon, elle est le foyer d'une race féline des plus louangée, soit les Cathars. Ces derniers sont très reconnus au travers la galaxie pour leur loyauté indéfectible, leur passion sans borne et leur tempérament fougueux. Ils sont très respecté, même si peu ose les fréquenter. À la physionomie semblable à l'homme, les Cathars sont pourtant pourvu d'une épaisse fourrure et de puissants membres, dont une musculature athlétique innée et des griffes très acérées. Très agile et d'une force incomparable, ils sont une race qui, physiquement, est significativement supérieur aux humains. C'est pourquoi on les sait d'excellents guerriers et qu'ils sont très convoités au sein d'organisations militaires. Aux valeurs morales très strictes, les Cathars ne s'abandonnent jamais à la haine ou à la colère, et bien que de farouches adversaires quand le temps le demandent, ils ne prônent ni la guerre ni l'usage de la force pour arriver à leurs fins.

Vivant en clans répartis tout autour de la planète, c'est dans l'un d'eux que vit le jour un jeune humanoïde félin peu ordinaire. Les Cathars ont tendances à être de couleurs variées, allant de l’or-érable au brun-écorce. Hors, ce petit qui venait de naître était d'un blanc digne des dunes enneigés d'Arkania. Superstitieux comme le sont de nature les Cathars, ils crurent que cela était un signe. Peut-être le destinait-on à un avenir prometteur... La Forces avait peut-être joué un rôle dans cette anomalie qui restait fort charmante.

La mère lui trouva un nom en cohésion avec l'avenir qu'on lui devinait être glorieux; Kal-el. En Catharsiens, cela signifie «Celui qui Illumine». Le père espérait pour son fils unique une tournée dans laquelle il pourrait aider l'humanité. Pour cela, il n'ignorait pas que la meilleure façon de contrer le mal, qui se faisait de plus en plus envahissant et menaçant, était de joindre les Jedi. Les sachant guerriers hors-pairs, il n'oublia pas qu'ils étaient aussi d'incontestables diplomates qui prêchaient la paix. C'est cet argument qui le décida à entamer les procédures nécessaires pour qu'un représentant de l'ordre Jedi vienne inspecter son taux de médichlorien. L'accouchement tout juste terminé, il envoya un holo-message sur Tython afin de faire sa requête.

La famille se réjouit de ce nouveau venu, de ces nouveaux projets qui commençaient à germer dans leur esprit, et dans un élan d'amour, ils dormirent tous dans le même lit, Kal-el entre ses deux parents, envahi par leur amour réconfortant. La nuit était fraîche, la journée ayant été très éprouvante, il ne fallut pas beaucoup de temps pour la petite famille à s'endormir. Les flammes du petit foyer faisaient danser les ombres sur les murs de leur habitat et seul Kal-el, les yeux grands ouverts, les admirait de ses yeux bleus océaniques. Arrivant tout juste dans ce monde, il le fascinait déjà et les moindres détails l'interpellaient. Qu'il était beau cet environnement de paix. Au son du crépitement des flammes, aidé par le vent taquin qui lui frôlait les poils de sa douce fourrure, Kal-el commença à s'assoupir après avoir du mieux qu'il le pouvait rassasier sa curiosité. Ses paupières se faisant de plus en plus lourde et dans un dernier bâillement d'où un petit cri sorti, le bébé félin s’endormit.

₪₪₪₪₪

La terre se mit à trembler de façon discontinu, d'abord très subtilement, mais de plus en plus avec force. C'est quand une partie de la maisonnée se fendit de l'est vers l'ouest que la famille s'extirpa de son sommeil au début si récupérateur. Kal-el se mit à hurler, pleurant toutes les larmes de son corps, effrayé par le brouhaha qui se faisait de plus en plus insistant. S'accompagnait avec ces bruits, qui ressemblaient à des tonnerres, des flashes lumineux très puissants. Le père, Houssa Derkel, comprit rapidement ce qui se produisait. Il sorti du lit d'un seul bond et invita sa femme à faire de même. Il l'enlaça, l'embrassa, fit de même pour Kal-el et se rua vers la sortie. À la gauche de l'entré se trouvait un LD-1. Il le prit et l'inspecta.

« Mon amour... » souffla Houssa, la gorge quelque peu enrayé par l'émotion. « Sauvegarde-toi du mal qui s'abat sur notre planète! Sauve notre fils. »

Une larme coula sur sa joue pelu de fins poils bruns et il jeta un dernier regard dans celui de son fils unique. Kal-el le soutint, lui aussi les larmes aux yeux et tendit sa petit patte vers son père. Le cœur déchiré, se sachant condamné, il tourna le dos aux deux personnes qu'il aimait le plus et dans une course effréné alla à la rencontre de la mort.

Jayla, la mère de Kal-el, fut laissé à elle seule. Sur ses épaules reposait la responsabilité de sauver son fils. Elle ne devait pas échouer. Après s'être sorti de sa torpeur, regardant son mari aller à la rencontre d'un ennemi inconnu, elle courut à son tour, chargeant d'adrénaline tous les muscles de son corps, Kal-el toujours dans ses bras contre sa poitrine dans laquelle battait puissamment un cœur paniqué. Elle se dirigea vers un champ isolé où les hautes herbes furent abattues dans le but d'y aménager une piste d’atterrissage. À cet endroit se trouvait leur navette T-2 classe Thêta.

Houssa apprit à Jayla comment se servir de ce moyen de transport, ainsi, elle n'eut aucun problème à pénétrer à l'intérieur du bâtiment. Les flux lumineux, dont Jayla pouvait maintenant conclure qu'ils provenaient en direction du ciel, continuaient à s'abattre sur Cathar impitoyablement. Jayla s'interrogea à savoir qu'est-ce que cela pouvait bien être. Elle craignit même que sous l'impact de ces jets écarlates le vaisseau se fracasse. C'est pourquoi elle se hâta, au rythme des tremblements de terre, à atteler Kal-el, qui n'ayant qu'une journée, ne pouvait de toute évidence rien saisir de l'ampleur des évènements qui se produisait. À son tour, elle s'assit au poste de pilotage et entreprit de démarrer le T-2. Une voix robotique se fit entendre.

« Bonjour maître Houssa. Bienvenue à bord de la «Mangouste». Tableau de bord opérationnel, réservoir... »

Houssa... Son amour. Où était-il donc allé? Pourquoi était-il parti? Jayla ne comprenait pas plus ce qui se déroulait sous son nez, mais elle savait que ça n'augurait pas bien pour aucun Cathar présent sur la planète. Les mains tremblantes, elle ne parvenait pas à se décider à s'envoler avec le vaisseau. Elle ne pouvait pas abandonner son amant de toujours. Il était toute sa vie. Son amour était son carburant la maintenant en vie. Jayla regarda Kal-el. Ce dernier avait calmé ses pleurs, mais laissait encore sortir de petit cri d'agonie à chaque fois qu'un rayon lumineux frappait le sol. D'ailleurs, ces rayons se rapprochaient dangereusement. La mère se leva précipitamment de son siège et s'agenouilla face à Kal-el.

« Kal-el... Mon petit amour... » murmura-t-elle de sa voix mélodieuse pour une Cathar. « Je t'aime... Quoiqu'il advienne, que tes yeux se souviennent... Que tes yeux soit témoins. Nous t'aimions de tout notre cœur. Mais... Mais... » ne put finir Jayla, les larmes coulant à flot. « Mais ce voyage... tu devras le faire seul. Je t'aime mon fils. Je t'aime si fort! »

Jayla embrassa le front du jeune félin blanc-neige qui ne put contredire ce qui venait de se dire. Il tendit ses petites battes d'où des débuts de griffes pouvaient être vus, mais cela ne rapprocha pas sa mère qui s'éloignait de plus en plus de lui. Jayla programma la navette en pilotage automatique.

« Destination? »

« ... Tython. »




Chapitre II
Vinjii était ce que l'on pouvait appeler une bladeborn. Maîtrisant parfaitement le maniement des sabres, elle ne vouait son temps qu'à s'en servir. Originaire de Taris, elle grandit au sein d'une famille normale qui avait comme vocation le marché aux aliments. Très banale comme existence, mais une de paix dans laquelle Vinjii se contemplait. Toutefois, cette vie bien rangée se changea en bain de sang. Ses parents furent tués lors d'un échange entre Jedi et Sith. Pour une raison obscure, des Jedi étaient venu chercher des Sith semant la discorde sur Taris depuis un temps. Malencontreusement, les parents de Vinjii se trouvaient sur les lieux de l'affrontement, étudiant les produits du marché et le prix concurrentiel.

Depuis ce jour, la jeune fille qui devint une femme se jura vengeance. Jedi ou Sith, ils tomberont sous sa colère. Avec ce qu'elle hérita de ses parents, elle s'octroya des études d'un ancien maître bladeborn. Lorsqu'elle fut jugé prête, elle se munit d'un vaisseau des plus couteux, soit le prototype X-70B Classe Phantom et se mit à chasser tout ce qui portait un sabre-laser. Contrairement au maître-lames qu'étaient les manipulateurs de la forces ou tous les autres se servant d'un sabre, Vinjii s'appareilla de deux sabres forger avec du Cortosis. Une matière rivalisant avec les sabre-laser, sans toutefois être une source d'énergie, mais bien une source brute de minerais.

Personne ne sait exactement combien d'utilisateur de la force tombèrent devant Vinjii, même elle l'ignore certainement, mais une chose est sûr; beaucoup serait le bon mot. Cette vendetta personnelle la conduisit vers Taris. Après avoir parcouru la galaxie, elle eut vent comme tout le monde connu que les Mandaloriens avait commencés une croisade. Ils auraient presque anéanti la race des Cathar selon les rumeurs. Triste pour cette race si honorable pensa Vinjii. Mais ce qu'il l'attira davantage dans le système de Taris était la soudaine présence des Jedi. Ils abondaient de toute part, tous prêts à défendre ce système de l'invasion des Mandaloriens, car si ces derniers continuait à avancer, ils deviendraient une menace imminente pour la République.

« Ces sales bâtards... Ils osent fouler de nouveau ces terres! » s'écria Vinjii, au commande de son vaisseau.

De nature calme et très posé, cette fois elle avait du mal à contenir la rage qui bouillait en elle. Elle n'avait qu'un désir; tous les boutés hors de cette planète. Quel qu'en soit le prix! Elle entra en hyperespace pour en ressortir quelque instant plus tard, en vue de la planète verdoyante. Elle dirigea à une vitesse vertigineuse son Phantom, se préparant à participer au combat de sa vie, lorsqu'une navette failli la percuter. Vinjii eu tout juste le temps de l'éviter, sentant la secousse gagner son engin volant. Il était passé très près.

La colère de la jeune femme fut décuplé et elle prit en chasse ce vaisseau qui semblait se diriger en ligne droite. D'abord elle pensa lui envoyer un bon rayon plasma et le faire éclater, ce qui aurait très facile, mais elle hésita. Elle voulut identifier l'individu dirigeant si maladroitement l'engin. Elle entreprit donc de le dépasser par la gauche et fut surprise de n'y voir aucun pilote. Tant pis, elle allait aborder ce vaisseau et donner personnellement une raclé au taré qui avait failli lui faire échouer sa mission.

Grâce à son canon électromagnétique, elle immobilisa la navette T-2 Thêta. Elle plaça ensuite son engin de façon à ce qu'elle ait un accès direct à l'écoutille, colla son vaisseau et ouvrit le passage. Une fois à l'intérieur, ses deux sabres en Cortosis prêts à fendre l'aire, elle fut surprise par la tranquillité des lieux. Aucun bruit, rien de déplacé, personne ne semblait avoir aménagé le bâtiment. Toujours sur ses gardes, elle se dirigea vers l'habitacle. De toute évidence, le T-2 était en pilotage automatique avant qu'elle ne l'abatte. Étrange. Elle fit presqu'un tour complet quand son regard fut interpeller par un autre regard. Des yeux bleue océanique l'observait, grand ouvert et fixe. Un jeune Cathar blanc se trouvait assit dans un siège. Vinjii fut naturellement surprise, mais se reprit aussitôt, car elle était certaine de ne plus être seule. Elle tourna le dos au bébé félin, s'attendant à recevoir un coup par derrière. Mais rien. Elle fouilla méticuleusement de fond en comble la navette, mais le jeune nouveau-né était belle et bien le seul passager.

Que pouvait-elle bien en faire? Elle pensa le laisser à son sort, mais elle venait de changer sa destiné à jamais. Elle avait complétement anéanti les réacteurs d'énergie du vaisseau. Elle vérifia rapidement d'où provenait le vaisseau et vers où il se dirigeait. Elle figea un instant, confuse. Elle put très bien se faire le scénario de ce qui amena ce jeune Cathar à voyager seul dans l'espace. Elle en trembla même un instant, se remémorant la perte de ses propres parents. Ce jeune, au moins, n'aura pas à l'expérimenter puisqu'il ne s'en souviendra pas. On a voulu épargner sa vie, c'est pourquoi on l'envoya loin de sa planète.

Étrangement, sa destination était... Tython. Mais pourquoi une race aussi pacifique aurait-elle envoyé ce survivant vers la planète des Jedi? Que pouvaient-ils bien faire sinon de le transformer en assassin? Cet idée de souiller une innocence aussi pure la révulsa. Mais peut-être n'était-ce là qu'un dernier acte de désespoir... Qui sait.

« Bonjour toi » dit doucement Vinjii. « Tu es seul? Fait-il longtemps que tu n'as pas mangé? » le questionna-t-elle d'un ton infantile pour le charmer.

Kal-el ne put que lui sourire furtivement, soutenant toujours son regard. En effet, le môme avait une faim de loup. Les cris provenant de son jeune estomac le confirmait.

Du coup, Vinjii en oublia ses soucis et tendit à éprouver de la compassion pour le félin orphelin. Elle le prit dans ses bras délicatement tout en lui souriant. Il y avait si longtemps qu'elle n'avait pas souri. Sa découverte était comme un baume sur son cœur, sur ses blessures qui ne voulaient pas cicatrices depuis des décennies. Elle oublia la raison de sa présence dans le système de Taris et une fois à bord de son vaisseau, elle prit la direction d'Ossus, où elle avait élu domicile depuis bien longtemps et projeta d'élever le jeune Kal-el du mieux qu'elle le pourrait, là-bas, loin de tout.




Chapitre III
« Maîîîîîîîîître! » bondit Kal-el en se réveillant d'un autre de ces cauchemars.

Le rugissement qu'il poussa a tôt fait d'alerter Vinjii qui à son tour sauta hors de son lit et se précipita vers la chambre du jeune félin. Elle s'empressa de le serrer dans ses bras.

« Qu'y a-t-il? Tout va bien Kal-el? » le questionna la bladeborn. « C'est fini, ce n'était qu'un cauchemar » tenta-t-elle de le réconforter.

« No... Non Maître! C'était une vision. Encore! » se plaignit le Cathar.

« Kal-el, ne dit pas de bêtise. Allez, essais de te rendormir. Tout ira bien. »

« Oui, Maître. »

Vinjii ne savait que trop penser de tout cela. Loin d'elle l'idée de croire que son fils était fou, mais comment pourrait-il voir l'avenir? La seule explication plausible serait que son « fils » soit sensible à la Force... Était-ce possible? Était-ce là la raison pour laquelle ses parents l'avaient envoyé vers Tython?

Quoiqu'il en soit, Vinjii s'abîmait à voir le Cathar souffrir de ces cauchemars... ou visions. Elle le désirait en paix, mais depuis bientôt cinq ans il ne cessait d'être tourmenté à presque chaque nuit. N'avait-il jamais prédit les mauvaises intempéries d'Ossos pour leur permettre de se mettre à l'abri à temps? Ou combien de fois avait-il prédit plusieurs blessures que subirait Vinjii? Est-ce le hasard qui faisait que chaque fois qu'il jouait aux cartes, Kal-el connaissait à tous les coups la main de l’autre joueurs? Peut-être était-ce vraiment des visions finalement, au grand désespoir de la femme bladeborn.

Si cela s'avérait exact, nul doute qu'il ne serait jamais en paix tant qu'il n'apprendrait pas à maitriser ce qui sommeillait en lui. Et qui sont ceux qui pourraient lui apprendre à en faire usage sinon les Jedi... Ou les Sith. Cette idée lui donna des frissons d'horreurs. La rage de Vinjii n'avait nullement été atténuée depuis ses années d'inactivités. Cette guerre Jedi-Sith qui sévit depuis la nuit des temps était la cause de la disparition d'êtres chers à la bladeborn. Jamais elle ne pourrait pardonner à ces deux ordres.

Pourtant, elle devra faire un choix. Mettre de côté son épanouissement personnel afin de permettre celui de Kal-el, ou égoïstement ne rien faire et le laisser à ses tourments. Ne devait-elle pas, en tant que bonne mère, veiller à l'accomplissement du seul être qui comptait dorénavant pour elle? Vinjii ne faisait que réfléchir et ne voyait pas le temps passé. Lorsqu'elle s'en aperçu, elle mit un stop à ses réflexion et retourna se coucher. Demain, une grosse journée les attendait elle et le Cathar blanc.

₪₪₪₪₪

Kal-el se réveilla en forme ce matin-là. Il était prêt. Depuis si longtemps qu'il attendait ce jour, il ne pouvait qu'être excité à l'idée de finalement y être parvenu. Depuis qu'il apprit à marcher, Vinjii enseigna le maniement des armes au jeune félin. Elle ne le ménagea jamais, l'emmenant plus souvent qu'autrement sur le seuil de l'épuisement fatale à chaque session d'entrainement. Cela que pour le rendre fort et apte à affronter les obstacles que la vie lui présentera. Elle le préparait comme on ne l'avait pas préparé elle à affronter ce qu'elle vécut.

Comme Kal-el n'avait connu que cela, c'est-à-dire travailler et toujours se donner au maximum, jamais il ne se plaignait de la sévérité de Vinjii, ni de rien d'ailleurs. Il acceptait et aimait cette vie si sportive. Comme Vinjii répugnait les sabre-laser, il possédait son propre sabre en Cortosis avec lequel il se pratiquait quotidiennement.

Toutefois, Vinjii excellait que trop bien dans l'art du Juyo. Or, cet art consiste à user de sentiments passionnels tels que la haine et la colère, tous des sentiments forts négatifs. Comme Kal-el n'eut pas suffisamment vécu pour les connaître, il n'était pas destiné à se servir d'une telle forme d'art. C'est pourquoi il s'est trouvé à être un excellent pratiquant du Makashi. Dans la logique, tout s'est fait tout seul, étant obligé de posséder une défensive sans faille face à l'offensive déchaînée de son maître.

Et aujourd'hui était le jour X. Ce jour où Vinjii allait jugé si oui ou non elle pourrait passer à l'étape suivante de son entrainement. Il était prêt. Kal-el le sentait. Ils sortirent dehors et entreprirent leur routine de toujours. Pendant que Vinjii allait nourrir les animaux, lui il allait chercher le bétail qui s'était trop éloigné. Cette besogne prenait au moins un quart de la journée, car il fallait aussi soigner et s'assurer de la santé des bestiaux.

₪₪₪₪₪

Une fois cela fait, Vinjii étant la première à avoir terminé ses tâches, elle prépara la zone de combat. Là où l'affrontement décisif allait se réaliser, entre le maître et l'apprenti. Vinjii prenant son temps, repensait à ses réflexions de la veille, se demandant toujours la démarche à suivre. Kal-el était un enfant incroyablement éduqué, il n'ignorait pas l'existence des Jedi. Comme tous enfants l'a déjà rêvé, il aspirait lui aussi à en devenir un. C'était ses ambitions. Aussi humbles pouvaient-ils être, elle ne plaisait pas à Vinjii.

Mais... mais si Kal-el, lui, en ressortait différent. Elle avait confiance en lui, c'est elle qui l'éduqua et de plus, dans ses gênes se trouvait la noblesse et l'honneur des Cathar, sa race. Ridicule. Ç'en changerait pas que les Sith restent l'ennemi du monde entier. Toujours les Jedi devront les chasser.

Vinjii se retrouva de nouveau confuse et n'entendit pas son enfant adopté pénétrer sur l'arène artisanale. Délimité par une ligne tracée à l'aide d'un des sabres de la bladeborn, il était suffisamment gros pour maintenir une certaine liberté des mouvements. La terre sur laquelle allait se déroulé l'examen était d'un orangé hypnotique, la poussière fuyant sous chacun des pas de Kal-el.

« Maître, vous aller bien? » demanda Kal-el en souriant à sa mère d'adoption.

Vinjii fut momentanément sorti de sa léthargie et fixa gravement son élève. Car dans l'arène, c'est ce qu'il était. Le Cathar déglutit sous ce regard intimidateur, mais le soutint comme à son habitude.

« Aujourd'hui, ton avenir sera sceller mon apprenti. C'est l'heure de découvrir ce que tu vaux vraiment. Ne me déçois pas! »

Kal-el adopta à son tour une attitude des plus sérieuses. Il posa sa main sur la paume de son sabre et attendit que la bladeborn pénètre à son tour dans la zone. Elle ne se fit pas attendre et dégaina et chargea sitôt le pied dedans. Kal-el la connaissait trop bien, il avait prédit cette action spontanée et aisément, il para les premiers coups. Soit elle se montrait généreuse comparé aux autres fois, soit il avait acquis une plus grande dextérité encore. Elle le mitraillait de tout bord tout côté, mais jamais elle ne franchissait sa défense. Il paraît chaque coup avec grâce et humilité, voire avec diplomatie. Bien qu'il était celui qui ne cessait de reculer, il était sans doute le seul à conserver toute son énergie pour que lorsque son tour viendra, puisse asséner le coup glorieux.

Le combat était électrifiant, l'une bombardant l'autre d'attaques tout aussi originaux les unes que les autres. Mais Vinjii montra bientôt des signes de fatigue. Peut-être était-ce l'âge, mais elle ne semblait pas avoir l'endurance qu'il lui reconnaissait d'habitude. Son esprit était préoccupé. Il le sentait. Ainsi, elle ne focalisait pas toute son attention sur le combat, augmentant de ce fait les réels risques de blessures.

Le combat dura encore quelque instant et à contrecœur, Kal-el dut faire son mouvement qui mettrait fin au combat. Une attaque de Vinjii vint par la droite, Kal-el le para avec son sabre tout en tournant sur lui-même et en se rapprochant de son adversaire. Assez près et en un instant, il propulsa sa volonté sur son maître qui fut propulsé hors de l'arène. Vinjii n'avait jamais appréhendé une telle tournure de situation. Elle en resta estomaqué pendant de longues minutes, un temps qui mit mal-à-l'aise Kal-el qui croyait avoir commis une faute grave. Sans même avoir été physiquement touché, Vinjii fut propulsé à plus de cinq mètre hors de l'arène. Kal-el venait-il d'user de la Force?

« Comment... Qu'est-il arrivé? » bredouilla Vinjii, toujours au sol, accoudé et le regard dirigé sur son apprenti.

« Je suis sincèrement désolé Maître, je n'aurais jamais dû. Pardonnez-moi » ne put s'empêcher de s'excuser le Cathar qui accouru vers la bladeborn. « Vous allez bien? »

« Oui... Oui, tout va bien. Sais-tu ce que tu viens de faire mon apprenti? Le sais-tu? »

« Oui, Maître » répondit Kal-el, un peu gêné. « J'ai usé de la Force. Je voulais simplement vous surprendre. Je... Je croyais que vous auriez été fière. Il y a longtemps que je tente d'en user avec contrôle. »

« Quoi?! Longtemps? Tu m'as caché cela? » s'écria Vinjii, de plus en plus surprise. « Mais... Mais depuis combien de temps te sais-tu en mesure d'utiliser la Force? »

« Bien, je ne sais plus... Mais je vous le jure, ce n'est que dernièrement que je suis arrivé à le contrôler! » promit Kal-el, pensant son maître en colère.

Pourtant, Vinjii était impressionné. Jamais elle ne l'aurait cru capable d'un tel pouvoir, encore moins à son jeune âge. Car bien que ne sachant pas sa date de naissance exacte, elle estimait qu'il devait être né très peu de temps avant le massacre de Cathar. Donc, à huit ans, il fait déjà preuve d'une puissance extraordinaire.

Pendant leur combat, Vinjii se questionnait à savoir si elle devait envoyer son apprenti à l'académie des Jedi. Non pour le simple désir d'en devenir un, mais plus pour lui enseigner à bien maîtriser, contrôler et exercer ses pouvoirs. Avec le potentiel qu'elle lui devina, elle avait pris son choix, bien que cela lui déchire le cœur d'une part.

« Kal-el, mon fils... Que penses-tu... de rejoindre l'académie des Jedi? » s'entendit dire Vinjii en forçant un sourire.

Comme seule réponse, le Cathar blanc lui montra tous ses crocs et lui tendit le bras pour l'aider à se relever. Voilà la prochaine étape de son entrainement.




Chapitre IV
Le voyage jusqu'à Tython fut sans accroc, au grand soulagement de Vinjii. Vu sa collection de sabre-laser, nul doute qu'elle soit toujours recherché dans la République. Afin de se faire discrète, elle n'enfila pas son armure de chasseuse, comme à son habitude. Elle se contenta d'une simple toge avec laquelle se complétait un capuchon. Rabattu sur sa tête, elle espéra que cela soit suffisant pour la dissimuler, mais cet précaution n'atténua pas pour autant ses anticipations.

Tout le long du trajet, Kal-el ne pouvait tenir en place, excité qu'il était de courir la chance d'étudier au sein de l'académie la plus célèbre de l'univers. Il avait très confiance en lui, mais il était tout de même inquiet, car il voulait faire bonne impression. De plus, il savait qu'il devrait se séparer de sa mère, ce qui le chagrinait. Aussi loin que va ses souvenir, Vinjii avait toujours fait partie de son quotidien. Jamais ils ne se sont séparé. Quand il était question de voyager pour aller acheter des bêtes pour le bétail, il la suivait partout.

Cependant, aujourd'hui ce n'était pas pour des commissions qu'il avait quitté Ossus, mais pour permettre l'adhésion de Kal-el au temple Jedi. De l'habitacle de leur vaisseau, le Cathar et l'humaine contemplèrent l'édifice blanc, duquel se dégageait une quiétude fort apaisante. Même Vinjii fut victime de sa beauté et de son aura de bienveillance, impressionnée et incrédule de finalement le voir de ses yeux.

Situé dans une zone stratégique isolée de Coruscant, le temple reposait sur un ziggourat monstrueusement massif. Cette structure volumineuse dépassait de plus d'un kilomètre tous les bâtiments environnants, elle était donc très visible et ainsi tous et chacun était en mesure de la contempler. Le temple des Jedi avait l'apparence trompeuse d'une forteresse, mais c'était dans les fait un lieu de méditation et de réflexion paisible. Cinq grande tours couronnaient la structure; quatre petites tours ressemblant à des aiguille perforant le ciel positionnées autour du plus haut monument, la Tour de Tranquilité. De cette amalgame de merveilles jaillissait une lumière, reflet de Tythos, qui lui procurait un charisme des plus hypnotique qui soit. Kal-el en était tombé amoureux et Vinjii en était de plus en plus confuse, elle qui nourrissait une haine envers tout ce qui s'approchait des Jedi ou Sith.

Lorsque le vaisseau atterrit, ils furent pris en main et conduit à l'office de Rhys Lightwalker, chargé principal des recrutements. Le maître Jedi prit en charge l'intégration de Kal-el lui faisant même visionner la vidéo que son père avait envoyé à l'ordre pour son inscription. Passant un test pour calculer son taux de midi-chlorien, qui fut étonnamment haut, il fut accepté parmi eux. Vinjii et Kal-el se dirent adieu, chacun étant très triste de se séparer de l'autre, mais sachant que c'était pour le meilleur et non pour le pire, il se quittèrent avec un sourire et des joues sèches.

₪₪₪₪₪

Kal-el vécut une merveilleuse expérience en tant qu'Initié Jedi et ensuite en tant que Padawan. Peu de temps après son entré à l'académie, il fit la rencontre d'un autre jeune Cathar, Kreon Rassa. Davantage impulsif et imprévisible que Kal-el, ses différences firent en sorte que les deux Cathar se lièrent d'amitié. Ils étaient comme deux frère veillant l'un sur l'autre. Toutefois, le jour de leur séparation arrivait, bientôt ils quitteraient le Clan de l'Ours pour devenir Padawan, du moins ils l'espérèrent. Le jour du Tournoi approchait.
Participant au tournoi des apprentis de 3961 BBY, Kal-el en sortit grand vainqueur. Kreon ne fut pas parmi les trois premier, ce qui le mit en colère. Toute sa vie il s'en voudra de ne pas avoir été à la hauteur. Pourtant, cela ne l'empêchera pas d'être pris en charge ainsi que Kal-el. Le grand maître Jedi Zü Kan fit du Cathar blanc son Padawan. Pendant de nombreuse années, il fut un apprenti des plus émérite et de nombreuse aventures, aussi rocambolesques et périlleuses les unes que les autres, figurent à son palmarès de victoire contre le côté obscur.

Lorsqu'il fut fait chevalier, il retrouva son acolyte de toujours, Kreon rassa, avec qui il fit équipe pour la plus part de ses innombrables missions. Mais le jour où Kreon sombra dans le côté obscur de la Force, conclusion inévitable de par sa nature agressive, et à la suite d'un grand duel contre lui, Kal-el disparut.





₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪





Fiche Technique


Nom → Derkel
Prénom → Kal-el
Âge → 39 années
Origine → Cathar
Planète Natale → Cathar
Affiliation → Membre des Potentium (Jedi quand même)

Taille → 1 mètre 92 centimètres
Poids → 105 kilogrammes
Couleur de peau/pelage → Blanc-Neige
Couleur de yeux → Bleus-Gris

Taux de midi-chlorien → 15,488 MC

Pouvoirs importants liés à la Force → Stase de Force (Maître), Déflexion de la Force (efficacité circonstancielle), Télékinésie (Maître).

Forme de combat maîtrisé → Shii-Cho et Soresu (Académie des Jedi), Makashi et Tràkata (Maître Jedi Zü Kan), Zez'Kai (Étude personnelle), le Makashi est son style de prédilection et toujours celle qu'il préconisera.

Sabre-Laser → Kal-el en possède deux; un simble et un double. Le simple possède une pierre de Solari blanche tandis que le double sabre-laser possède une pierre de Damind vert.

Accessoire(s) → Kal-el possède aussi un pendantif qu'il aurait trouvé lors d'une de ses missions en tant que Jedi, quelque temps avant qu'il ne disparaisse. On dit que c'était un cristal de la Force.

Habit → Kal-el, comme le voulait l'ordre, porta la bure des Jedi pendant ses années de Padawan. Lorsqu'il devint un ne peu plus libre de ses mouvements et pour des raisons d'efficacité, il se permit de retirer le haut de son habit. Ainsi, il ne porte maintenant que la moitié-bas de l'habit des Jedi, lui permettant d'user de plus amples et précis mouvements. Ses poignets son tout deux recouvert de bracelet de cuire et de bandage suspendu, pour le style seulement.

Vaisseau → C-44 Fighter

Approche de la Force → Une citation de Kal-el lors d'une discusion avec son ami d'enfance, Kreon Rassa; « La Force n'est pas une question d'habileté intellectuelle, physique ou de maîtrise de la matière, mais seulement d'une volonté sans faille. Et là où il y a la volonté, il y a la liberté de réussir. Tant au nom du bien... que celui du mal. Qu'importe qu'un dessein est sombre où lumineux, la Force ne juge pas, elle s'applique. N'oublie pas mon ami, même si cela est contraire à la philosophie Jedi, la Force n'est pas une entité en soit. Elle est une matière, un outil qui, pour le bien de l'humanité, il nous faut utiliser de façon bienveillante. »

Autre(s) →Kal-el possède un immense contrôle de la Force, ainsi, en tout temps il possède une masse de Force concentrique autour de lui, toujours prête à être propulser vers un adversaire. Ce mode de vie, il l'appliqua très tôt. D'abord très épuisant, voire fatalement épuisant, il apprit à entreposer cette énergie de façon à ce que son énergie vitale n'en soit aucunement affectées. Cet idée était propre à son style de combat, qui peut être constater lors de son tournoi d'apprenti Jedi. Il s'agit de surprendre l'ennemi en se rendant complètement imprévisible, déchargeant une puissance à l'encontre d'un adversaire, mais aussi d'intimider un quelconque autre adversaire utilisateur de la Force. Car l'un des inconvénient à sa technique peu orthodoxe était qu'il pouvait être repéré à des lieux à la ronde.

Le fait qu'il fasse usage de la force pour en entreposer une certaine quantité sans pour autant le fatigué, cela ne le rend pas plus puissant qu'un autre. C'est tout simplement une technique basé sur l'efficacité qu'il développa au fil de nombreuse année d'entrainement. Une tactique, un leurre très intimidant comme le dirait Kal-el.



Sabre-Laser de Kal-el
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caine Lornan
Admin
Date d'inscription : 15/12/2009
Messages : 2457
Sexe : Masculin
Age : 36
MessageSujet: Re: Kal-el Derkel [TERMINÉ] Mar 27 Mar - 23:21
Bon début ^^ préviens nous quand tu auras fini.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kal-el Derkel
Date d'inscription : 27/02/2011
Messages : 33
Sexe : Masculin
Age : 25
MessageSujet: Re: Kal-el Derkel [TERMINÉ] Ven 30 Mar - 1:23
Terminé
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eternité
Maitre du Jeu
Date d'inscription : 11/12/2009
Messages : 289
Sexe : Masculin
Age : 8
MessageSujet: Re: Kal-el Derkel [TERMINÉ] Ven 30 Mar - 19:07
Présentation validée

Bienvenue Chevalier Jedi!

(jolie présentation d'ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kal-el Derkel [TERMINÉ]
Revenir en haut Aller en bas
Kal-el Derkel [TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Legends :: Administration :: Archives-

ENCYCLOPEDIES SW

HEBERGEUR D'IMAGES

AIDES DIVERSES

© 2009 - 2014 Star Wars Legends, Tous Droits Réservés.
Design par Caine Lornan, reproduction partielle ou totale interdite.
Crédit à Thèmes F.A et Never Utopia pour leur aide et astuce en codage.